Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 22:55
Le fils à môman...

Houdini ayant été castré ce mercredi, j'ai eu l'occasion d'observer ses réactions. L'endormissement et le réveil du brave petit sont en tout point pareils aux manifestations d'humeur de sa maman, ma petite Grana... Qui ne supporte pas bien les contrariétés, on va dire ça comme ça. Grana est la plus douce des juments, mais elle cache bien son jeu : il y a 2 ou 3 petites choses qu'elle a du mal à supporter, et les piqûres en font partie. Dès qu'une aiguille se balade dans le coin, le tort-nez n'est pas loin... seul moyen d'arriver à maîtriser quelque peu ses hardeurs.

 

Les vétérinaire, hier, m'avaient proposé bien gentiment d'assurer moi-même le suivi de la castrations : faire les piqûres de péniciline pendant 5 jours. Curieusement, j'ai décliné : je le sentais pas, mais alors pas du tout. Et ce midi, l'un des vétérinaires est revenu, armé d'une belle aiguille et d'une grosse seringue de liquide un peu épais à injecter. Houdini, qui était tout calmement attaché dans la stabul et que je venais de panser, a littéralement changé de couleur à sa vue. Tout crispé, tout tendu, et plus du tout d'accord de subir quoi que ce soit. Il a appuyé docilement à ma demande, mais n'est pas resté docile longtemps : intenable pour tout dire!

 

Le véto est venu avec moi, on passe de l'autre côté du poulain pour piquer à droite, à l'inverse de hier où on avait placé la perf. Et voilà mon poulain qui se transforme en anguille... mais une anguille qui nous fonce dedans, nous écrabouille contre la cloison, repart de plus belle dans l'autre sens... Le véto n'arrive pas à aspirer son aiguille pour vérifier s'il n'est pas dans un vaisseau... Quand il y arrive, Houdi repart pour une autre série de soubresauts... Et à un moment, après nous avoir baladé autour du point d'attache, il écrase copieusement le pied du véto. Lequel retire son pied et l'aiguille par la même occasion... Elle ne va pas bien l'aiguille : elle a un air un peu tordu... Encore heureux qu'elle n'est pas cassée, c'eut été le bouquet.

 

C'est le moment de passer au plan B : le véto songe à utiliser son tort-nez, mais s'interroge. Moi aussi, je me pose plein de questions. Nous devons encore faire 5 jours de piqûres. Si dès le premier jour, nous devons recourir au tort-nez (bien utilisé, il est très utile, je ne le remets pas du tout en cause), qu'est-ce que ça sera dans 5 jours? Entrave, travail, lasso? Tout ça ne me dit rien qui vaille, d'autant que j'ai vraiment un gentil poulain, qui est facile à manipuler et à manoeuvrer, tant qu'on ne lui parle pas de piqûres... comme sa maman! Le plan B, finalement, ça sera la voie orale! On va lui donner son médicament sous forme de poudre, ça sera tout aussi efficace, et comme il a bon appétit, ça ne devrait poser aucun problème.

 

Et ainsi fut fait! Houdini avale consciencieusement sa poudre d'antibios matin et soir. Les plaies sont belles, et commencent à cicatriser. Il a une gentille infirmière personnelle au pré, d'ailleurs. Hidalgo l'a léché, léché, et reléché avec beaucoup de soin, et le petit semblait beaucoup apprécier ces gentillesses. Ca n'a quasi pas gonflé, gros ouf de soulagement, et ça ne semble pas douloureux. Je peux regarder et tatonner pas trop loin, donc tout va bien! Croisons les doigts que ça continue comme ça!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires