Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 17:39
Ma Grana-belle!

Il faut beau, il fait chaud, et j'attends Isabelle pour aller balader en cette belle fin de journée... C'est aussi la fin de la semaine, et voilà que vient nous rejoindre Séverine, venue dire un petit bonsoir à son Filou. On papote un peu, et entre autres, on a comme projet de s'organiser une balade pendant le week-end, qui s'annonce magnifique.

 

Et puis, de fil en aiguille, Isabelle demande à Séverine si elle est pressée... réponse négative... Si elle n'a pas envie de monter, par le plus grand des hasards... réponse positive... mais avec quand même une petite "préparation psychologique" avant de monter ma Graninette... J'avoue qu'à ce moment, je suis dans ma bulle, avec mon Naranou, et que je brosse, frotte, soigne, oint, mon beau garçon... Donc je ne prête qu'une très très très vague attention à ce qui se passe alentour.

 

Je ne loupe pas, néanmoins, que Séverine s'empare du bac de Grana, et qu'elle commence à lui faire un pansage maison. Je ne manque d'ailleurs pas de lui fournir le démêlant... ça tombe sous le sens! Et Séverine de découvrir le côté auto-nettoyant très surprenant de ma jument, qui redevient blanche avec un bon coup de brosse : un petit bonheur sur sabots, quoi! Toujours aussi dans la lune, j'abandonne les filles à leurs pansage (Isabelle et Dalgo, Severine et Grana) et je m'en vais préparer mon Naran.

 

Surprise! 3 minutes plus tard, je vois arriver Séverine : je n'avais pas du tout capté qu'elle avait finalement décidé de nous accompagner, mais ça me fait diablement plaisir... Surtout pour ma petite Graninette. C'est elle qui sort le moins à la maison et ça me fend le coeur à chaque fois : elle aime tellement aller promener... j'indique à Séverine la selle, le bridon, le tapis, je lui dégotte une bombe... Elle est en jeans, qu'à celà ne tienne, elle est "confort" comme ça!

 

Un, deux, trois petits tours de longe plus tard pour Grana et Hidalgo, et nous voilà fin-prêtes à démarrer. Grana sautille, comme d'hab! Trop contente! Séverine a l'air de trouver ça très comique et ne s'inquiète absolument pas du léger trop-plein d'énergie dont fait preuve ma petite bombe... Hidalgo part devant, de son grand pas élastique, Grana se met au milieu : elle déteste être à la traîne... Et Naran suit, tout calme et tout gentil.

 

Nous n'irons pas bien loin pour cette remise en selle pour Grana, d'autant qu'il fait franchement fort chaud et qu'elle n'a absolument aucun entraînement. Séverine est ravie, elle papote deci-delà, rênes à la couture, admire le paysage (c'est vrai que c'est beau par chez moi), et Grana marche, marche, marche, vraiment toute contente de sortir. Hidalgo cale, une fois de temps en temps, Naran reprend la tête pour passer ce qui intrigue, et nous rentrons ainsi à la nuit tombée...

 

Que ça fait du bien, une balade improvisée avec des dadous aussi cool et bien dans leurs sabots. Hidalgo est à présent rassuré par l'extérieur et monté lui aussi rênes tout à fait lâches... Il a perdu son port de tête en périscope, son encolure descend, et du coup il regarde partout au sol, chose qu'il n'a jamais fait. Ca fait un peu chien renifleur! Et ça fait beaucoup rire Isabelle! Et il est brave, ce petit, vraiment brave : flaques, caniveaux, ruisselets, ombres, sols divers, il observe, et l'appréhension s'en va... Il n'a que 8 ans après tout, et la vie devant lui pour apprendre...

 

La soirée se terminera bien tard dans la nuit, autour d'un verre de jus de fruit... et avec un délicieux moelleux au chocolat (gourmandes, vous avez dit?), à papoter de choses et d'autres, avec quelques jolis fous-rires... C'est là que je goûte pleinement à quel point Montigny est un paradis... mon paradis...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires