Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 21:12
La vie en pantoufles

Il y a 2 semaines, Grana rentre de prairie sur 3 jambes, boitant fort bas. Je ne m'inquiète pas de suite : il suffit qu'elle ait trébuché dans l'infâme chemin de boue et de cailloux pointus qui revient des pâtures : nous y verrons plus clair demain. ... et le lendemain matin, ça ne va pas mieux. Du tout. Grana est vraiment sur 3 pieds, elle ne pose le 4ème que dans son boxe. Je la sors et la fais marcher sur sol dur : boiterie de 2/5. Je la fais marcher en piste : boiterie de 5/5. Et il y a une zone chaude et un poulx bien palpable. Allô le véto?

 

Lequel véto débarque le lendemain (oui, ce n'était pas une urgence absolue, ça pouvait attendre, quand même, et j'ai laissé ma belle dans son boxe, en compagnie de Naran). Je sors Grana du boxe devant le véto et il me fait rien qu'en la regardant : "Tu me paies quoi si je te trouve un abcès?" Ouf, mon dieu, si ce n'est que ça, me voilà bien rassurée. Le test à la pince précise les choses : Grana nous fait un petit sursaut sur une zone précise. Le véto prend sa rainette, racle un petit peu et nous trouve une jolie bleime. ... qui se débride toute seule : ça serait sorti en abcès dans les 24 à 48h. Mais ça touche le pied de chair... donc à protéger. J'ai un chouette véto : il arrive, il fait des trous dans les pieds de mes chevaux, et après, j'ai plus qu'à me débrouiller pour les reboucher proprement! Chic!

 

Le soir même, je fais un joli papin à ma belle : gaze, graines de lin, bande de protection, bandage et chaussure. Le lendemain, quand j'ouvre le bel emballage, ... ça pue là-dedans! ... On a évité l'abcès de justesse... Je refais un joli pansement, mais plus léger, avec de l'animalintex, un bandage et re-chaussure. 24h plus tard, au déballage, l'aspect est nettement meilleur, il n'y a plus d'odeur, c'est en bonne voie, mais c'est à vif. Je décide alors de passer à un traitement plus personnel. J'étais en effet censée alterner, en bandage fermé, graines de lin et animalintex pendant 5 jours. Or, de ce que je constate, une plaie, pour se refermer, a besoin d'air et d'être vascularisée. Dans un bandage, on est en milieu anaérobie et rien ne se referme. Quant à enfermer Grana en boxe, il ne saurait en être question!

 

Donc le 3ème jour, je mets juste quelques gouttes d'un mélange tout fait d'huiles essentielles destinées à la cicatrisation, et une chaussure, pour protéger la sole. Le résultat est étonnant : le soir même, la plaie commence à se refermer. 4 ou 5 jours plus tard, la rougeur du pied de chair a disparu. Et Grana se sent tellement bien qu'elle commence à revivre : elle refait des petits bonds partout, on va dire! ... Et alors que je vais la récupérer en pâture, elle ne porte plus que la guêtre de sa chaussure! Et elle ne boite même pas!  Fouuuuuuuuuuuurte! comment je fais, moi, pour trouver une pantoufle à la pointure de Cendrillon la veille du WE?

 

Branle-bas-de combat, tout le monde sur le pont, les copines à la rescousse, et un bon sellier bien achalandé pas trop loin, le lendemain, Grana a une nouvelle chaussure! Ouf! ... Elle passe 2-3 heures en pâture et puis, comme son pied est bien protégé, qu'elle est en pleine forme, je décide de partir en balade avec elle et Naran. Seulement voilà, il y a une étape obligée avant de partir en balade avec Grana : "le défouloir". Une petite séance de longe indispensable, qui ressemble en général à un déplantage de betteraves.

 

Et en plein défouloir, Grana nous fait effectivement un démarrage pas piqué des hannetons et ... zoup-là! Une chaussure volante! Le record de longévité de chaussure vient d'être battu : 2 heures! Bon, la guêtre a tenu, c'est juste la chaussure qui s'est déchaussée, et désolidarisée de sa guêtre sur une petite longueur de couture... Un petit nettoyage, et on renfile le peton dans la pantoufle. ... Et puis on se fait notre petite balade, tranquille pépère peinarde. Et Grana est contente, contente! Cette jument est très facile à vivre en fait, quand on la comprend! ;-)

 

A ce jour, Grana est toujours en boxe la nuit, pied nu; et en pâture la journée, avec sa fameuse chaussure. Le trou se rebouche gentiment avec le mélange d'huiles dont je mets quelques gouttes chaque jour. Je pense que d'ici une bonne quinzaine, elle pourra se passer de chaussure pour ressortir. Tout est donc bien qui fini bien! J'espère aussi pouvoir la laisser pieds nus et ne lui mettre des chaussures que quand nous irons en extérieur.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires