Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 17:31

saintHubert-web.jpgTous les automnes, je les guette... Dans les quelques endroits où j'aime aller : Villers-la-Ville, Dinant, la Forêt de Soignes... Les dates des Saint-Hubert. C'est une festivité à laquelle je tiens à assister, question de tradition, de croyance aussi peut-être : c'est important pour moi, tout simplement.

 

Cette année, je n'étais malheureusement pas libre pour la St Hubert de Villers, trop tôt dans la saison. Et donc j'avais la ferme intention d'assister à celle de Dinant, accompagnée d'une amie. Nous avions soigneusement balisé le terrain, peut-on dire. Repérage du parking et du trajet. Préparation des tenues : vestes, jupes, chapeaux, gants, dessus, dessous, tapis, harnachements... et bien sûr entretien du matériel : tout était prévu. Même ma santé avait décidé me m'accorder du répit.

 

Samedi fin d'après midi, comme j'ai horreur d'improviser, j'attelle le van, et nous chargeons une partie du matériel et les tenues. Je remplis les filets à foin, prépare le matériel de transport... sans oublier l'échelle! Et je gare l'attelage de manière à pouvoir embarquer mon diable de cheval (théoriquement) plus facilement.

 

C'est la veille du grand jour et après une petite balade de mise en jambe-défouloir, nous avons entrepris de faire briller nos montures. Etrille, pour enlever le plus gros de la croûte de boue pour Naran. Ensuite, brosse dure, pour espérer enlever un peu plus de boue encore et décoller les dernière croûtes. Ensuite, brosse douce, pour faire tous les endroits un peu délicats. Mais là, il venait toujours plus de poussière... Bon, qu'à celà ne tienne, encore un peu d'huile de coude pour en décoller davantage.

 

Et puis je regarde mon cheval, et je trouve sa crinière moche, mais moche! Elle est toujours rasée de près à cause de la dermite, et là, la repousse est vilaine... du moins aux endroits où ça repousse! Ca fait désordre. Ni une ni deux, j'empoigne ma tondeuse, et hop, crinière à zéro!  Petit soupir de soulagement : la queue n'a pas besoin d'être rasée cette fois, c'est toujours ça de gagné! Elle finira peut-être par repousser. Naran apprécie moyennement...

 

Fait exceptionnel à la maison : pour avoir nos destriers propres et dispos, nous les laissons en boxes, avec eau et foin, pour la nuit. Et demain, il n'y aura plus qu'un petit coup de brosse à donner.  Je monterai encore un bridon assorti à ma selle sur le coup de 23.00... après avoir consciencieusement ciré mes chaussures et astiqué mes gants.

 

Que dire du réveil? Inhumain! Enfin, pour moi qui suis incapable de me lever tôt... 6.30, c'est la pleine nuit... Mais à 7.00 tapantes, je suis aux écuries... Où j'ai été précédée par Amandine, venue nourrir les chevaux avec moi. Elle a gentiment accepté de nous accompagner à la St Hubert, pour nous donner un coup de main et prendre des photos. Seulement voilà, il y a un gros "mais"... le temps est humide, mouillé, voir franchement trempé, avec un vent à décorner tous les boeufs de la région! Il fait absolument immonde dehors : la pluie n'arrête pas de tomber depuis une bonne heure, il n'y a pas trace de la moindre éclaircie, ça vente et ça innonde à qui mieux mieux. On patauge déjà...

 

Isabelle nous rejoint en bougeonnant. La route en scooter jusqu'au écuries n'a pas été une partie de plaisir. Elle espère néanmoins que nous nous mettions en route... Mais finalement et décidément, c'est non. A 7.45, je prends la décision que nous ne partons pas, très déçue; et nous rentrons dans la maison nous réchauffer d'une solide tasse de thé. Certes nous verrons bien quelques éclaircies se décider à poindre vers 9.00... Et finalement, vers 10.00, nous irons faire un petit tour dans les campagnes, dans les bourrasques et entre les gouttes, mais ce n'est pas un temps de chrétien, ça... Partie remise à une prochaine fois : le bon dieu ne nous en voudra pas pour ce petit rv manqué!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires