Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 15:12

Fleur-de-givre.jpgTant qu'on est dans l'élément liquide... je vous narre les 2 derniers jours. Mardi dans la journée, on annonce le retour du froid, un froid polaire, enfin l'hiver, quoi! Mon paternel, toujours bon pied bon oeil et soudain saisi d'un doute, me demande de vérifier fissa si j'ai bien un antigel autour du tuyau de mazout venant de la chaudière. Réponse négative. Aussitôt, le service "SOS-Martin" prends les mesures nécessaires, et en début de soirée, la situation est réglée : un beau cordon antigel est installé, raccordé, entouré, camouflé. Il peut geler à pierre fendre, mon mazout ne gèlera point!

 

Mercredi, le gel est là! Au moment où je sors soigner les chevaux, il fait... -12°! Je n'en crois pas le thermomètre! Punaise... Arrivée à l'écurie, je bénis encore une fois mon paternel, qui m'a installé un chauffe-eau dans ma petite réserve, ainsi qu'un système antigel, qui fait que j'ai toujours de l'eau, et même de l'eau chaude si je veux. Je soigne les loulous, je fais chauffer plusieurs fois le chauffe-eau, tout fonctionne à merveille... Le confort a quand même pas mal d'avantages.

 

Jeudi matin, on prend les mêmes et on recommence, il fait encore plus polaire que la veille : -15°... Bon, quand faut y aller... Les chevaux m'attendent devant l'écurie. Je fais chauffer le chauffe-eau, je prépare le picotin et je soigne tout mon petit monde. Pendant ce temps-là, l'eau est arrivée à ébullition : je prends les 5 litres et je dégèle le bac-abreuvoir. je re-remplis le chauffe-eau, et au moment où je ferme le robinet, j'entends un petit "cloc", mais n'y prête qu'une attention distraite... J'arme le bidule et continue de vaquer à mes occupations dans l'écurie...

 

En une fois, ça fait "Plouc!!! - glouglouglouglouglou...." Je cours à la réserve... La cata! Mon chauffe-eau vient littéralement d'exploser : le fameux robinet pend lamentablement, complètement démantibulé, l'eau déborde par là, par la buse prévue à cet effet, par le dessus : de partout, quoi! je prends un seau, deux seaux, trois seaux, que je vide au fur et à mesure en me demandant comment diable couper l'eau! Une main sur les seaux, l'autre main qui furête à la recherche d'un robinet d'arrêt ou de sécurité et... PAF! Une très jolie étincelle et les plombs viennent de sauter : cours-circuit! Grand moment de solitude... parce que là, ça coule toujours!!!!

 

Je prends un grrrrrrand seau, le met sous ce machin qui dégouline, et cours vers la maison (record du 40 mètres sur verglas battu!), descend à la cave et.... Cré milliard de roooooondidjûûûûûû!!!!!!!!!!!!!!!!! Mais il fait noir, évidemment, puisque les plombs ont sauté!!!!!!!!! Tatonner pour trouver la conduite d'eau, trouver le robinet quart de tour, et ouf... c'est coupé! Retour à l'écurie : ça va! le seau n'a pas débordé, juste à temps... Bon, cette fois, trouver la vanne d'arrêt. Oh la jolie vis-papillon rouge, complètement bloquée, qu'il va falloir débloquer à la pince... Gnnnnn.... Gnnnnnn..... Humpffffff!!!! Non, au marteau!!!!

 

Ensuite, débrancher le bidule, rebrander tout ce qui doit l'être, retourner à la maison, rouvrir l'eau, revenir vérifier que ça fuite pas, retourner à la maison remettre les plombs, revenir à l'écurie pour.... Huhuhuhuuuuuuuuuuh! Ah oui! Ok, d'accord, les chevaux! Je vous sors tout de suite! Vous avez peut-être pas remarqué, mais je viens d'avoir un gros pépin, dont vous vous fichez éperdûment!!! Je sors mes 5 impatients personnages... et il ne me reste plus qu'à aller chercher des seaux d'eau chaude... 30 litres par cheval et par jour, tout va bien, je vais bien! Gardons le moral!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires