Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 18:21

rat.gifEn allant dans les prairies de derrière, par la seconde stabulation, j'avais fait une petite découverte, la semaine passée : l'entrée d'un terrier. Un petit terrier, trop petit pour un lapin, encore plus petit pour une autre bébète, et je pensais donc tout naturellement à un petit animal moyennement sympathique à moustaches et à longue queue : un rat. Je ne m'inquiétais pas outre mesure, vu que mes réserves de nourriture sont dans des tonneaux scellés ou des bacs bien protégés.

 

Autre indice : alors que j'avais amené des croûtes de pains, j'avais retrouvé des petites billes caractéristiques, juste en dessous des sacs, lesquels avaient été diligemment vidés par des petites dents avides. Bon, ok, je devais bien avoir quelques rongueurs dans mon écurie, souris ou rats.

 

Et puis j'avais vu Eliot essayer de copiner avec une souris : vous avez déjà vu ça, vous? Un chien de 55 kilos qui fait des "nez-nez" avec une petite bestiole de quelques grammes à peine, perchée sur un rebord de mur? et qui en plus est persuadé qu'il s'est fait une copine!

 

Donc le jour d'Halloween, je vais soigner les dadous comme d'habitude, et tandis que je termine de préparer le dessert, Eliot se met en arrêt, tout content, papatte en l'air et arrière-train ondulant, devant "quelque chose" haut perché, pas loin de moi. Je suis son regard et je vois... un rat! Beau modèle, ma foi! Visiblement, il n'a pas faim. Il ne panique absolument pas, il observe. Il n'a pas l'air méchant du tout, pour un peu je lui trouverais de beaux yeux.

 

Par habitude ou acquis de conscience, je fait "Pssss pssss", et la bestiole passe par les poutres du plafond pour s'en aller, assez tranquillement.... Je termine les chevaux, rentre chez moi, et commence à cogiter sur "comment me défaire de ce locataire pas vraiment désiré, mais sans lui faire mal"... Alors que je suis en pleine réflexion, Charlie réintègre la maison...

 

Et là, il fait entendre le bruit caractéristique du chat, bouche pleine, qui essaye de miauler. En langage de Charlie, ça veut dire : je suis très fier de ma chasse, mais je m'en sors pas tout seul! Donc je vais voir de quoi il s'agit... Eh bien mon cher Charlie a résolu mon dilemne ratier avec son efficacité habituelle : le voilà, mon rat! Un peu refroidi certes, en une seule pièce (ouf, il ne l'a pas encore à moitié bouffé!), et de bien belle taille. Je félicite le chat d'abondance pour ce maaagnifique cadeau... que j'élimine discrètement sous l'oeil drôlement intéressé du chien (Dis, c'est quoi? ça se mange?). Et je me hâte de remplir le bol de croquettes de mon fier chasseur... Merci Charlie de m'avoir fêté Halloween, c'était trop sympa!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires

Kamounet 02/11/2013 16:14

Pauvre petite bête ! Mais moi j'aime les rats, sont malins ces bêtes-là. Charlie, ouste, t'es pas sympa.