Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 22:37

 

175523581-koets-in-mooie-staatAyant il y a peu replongé dans le monde de l'attelage, j'ai eu envie de m'y remettre à la maison, mais je n'avais pas vraiment la voiture adéquate pour ce que je pensais faire...Donc première opération : revendre les 2 jolis attelages qui restaient à rien faire dans le garage : une marathon mixte loisir-compétition et une courtraisienne. Une fois (ou plutôt 2 fois) ceci effectué, me restait à trouver "la" jolie voiture...

 

Et j'ai trouvé, en flandre profonde, une jolie wagonnette de 6 places, de taille moyenne, en parfait état, qu'il ne restait plus qu'à rappatrier à Montigny. C'est là que ça s'est un peu corsé (Napoléon l'a dit avant moi!). Lors d'échanges avec le propriétaire, j'avais demandé les dimensions de la voiture : 140x220. Ouf! 

 

Non, ça ne rentrait pas dans ma pourtant grande remorque... et non, ça ne rentrait pas dans le van! Zut. Bon, un coup de fil à mon garagiste. Oui, il a bien une remorque plateau, mais voilà, elle n'est pas en ordre de contrôle technique, donc... Un autre coup de fil à un ami meneur : il a bien un plateau pour attelage... avec voie de 125! mais en bricolant un peu, y'a moyen de... Heu, non, là, franchement, sans façon! Renseignements auprès d'un tierce ami meneur : non, il n'a plus le matériel. Me vient alors l'idée de demander à mon voisin l'entrepreneur. Oui, il a une grande remorque, et oui, il la met à disposition.  Et avec les rampes de chargement, s'il vous plaît! Génial!

 

Donc, nous voilà parties, pile à l'heure, Amandine et moi, pour quérir la remorque qui va transporter la belle. On attend un peu, mais bon, c'est pas bien grave... Sauf que... mon voisin a égaré la clé du cadenas de sa remorque... Après quelques infructueuses recherches, il décide de cisailler! Ah bah oui, aux petits maux les grands remèdes!  Une fois le timon libéré, on attelle la remorque et... la prise électrique n'est pas adaptée! ... et l'adaptateur est dans la camionnette qui est au village voisin. Qu'à celà ne tienne, on va jusqu'au village voisin chercher l'adaptateur. Qui est clipsé en 3 secondes!

 

Après quelques kilomètres et beaucoup de clignofards, j'ai soudain l'impression que quelque chose cloche... Et je vérifie les feux de la remorque, qui ne fonctionnent pas! Fouuuuuurte! Comme c'est sur notre route, je m'arrête un peu plus loin dans un garage spécialisé en problèmes électriques. Je fais mes yeux de saule pleureur désespéré (c'est vrai que là, ça commence à bien faire), et un gentil technicien vient ausculter ma jeep... pour découvrir que l'adaptateur est cassé! Et il a la pièce, qu'il me remplace aussitôt. Bon, cette fois, c'est la bonne! En route! Avec juste une heure de retard, restons cool...

 

Tout va bien jusqu'à la sortie de Bruxelles, où au lieu de continuer par l'autoroute, mon gps décide de me faire visiter les campagnes très urbanisées entre Ternat et Dendermonde... Nous arrivons len-te-ment à destination, pour découvrir la belle et son équipement, ainsi que son sympathique propriétaire, avec qui l'affaire est rondement menée. La voiture est chargée, attachée, payée et nous voilà sur le chemin du retour.

 

Là, je suggère à Amandine de reporter d'une heure le rendez-vous que nous avons à la maison, parce que pour être en retard, nous sommes bien en retard... et ça ne va pas s'arranger! Outre quelques bouchons sur le ring (mais quelle horreur!), je me fais queue-de-poissonner, pousser, coincer, plus d'une fois. Et pourtant, dieu sait si je suis prudente, surtout avec mon précieux chargement... Mais le monde est fou et la circulation autour de la capitale en est le reflet!

 

Nous voilà enfin de retour dans les campagnes pour constater, dépitées, que nous avons quand même loupé notre rendez-vous... mais que nous sommes indemnes! C'est déjà ça, non? Maintenant, c'est pas tout ça, mais nous avons une jument à débourrer à l'attelage, et quelque chose me dit que ça ne va pas être triste! lol

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires