Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 21:25

P1040702.JPGMardi, la journée a commencé tôt, très tôt, avant le lever du jour. Paradoxalement, je n'étais pas dans le brouillard complet. Dieu, alias mon maréchal, est arrivé pour le petit déjeûner. Et tandis que je m'affairais à lui rendre une aire de travail bien propre, les chevaux ont eu le séance de manucure, en commençant par Fax.

 

Il y a 2 ans, à son arrivée à la maison, ce bon vieux Fax avait des pieds, des membres et un dos en bien piètre état. La faute à... oh... bien des choses en somme : des années passées en box pas toujours très frais, un passé d'obstacle pas vraiment folichon, ... Mais certainement pas aux soins dont l'entourait Ghislaine. Croyant bien faire, et comme on l'apprend encore dans bien des manèges sans y rien connaître, elle mettait de la graisse, consciencieusement, tous les jours, sur des pieds de plus en plus poreux.

 

OP1040740.JPGn ajoute à ça les errements d'un as de la rainette, qui a voulu transformer Fax en Totilas, en lui taillant les talons façon hord-bord... Sans ses talons, Fax a commencé à avoir mal aux tendons... et à faire tendinite sur tendinite... En ajoutant à ça que vu la consistance de la corne, ça devenait au fil du temps de la dentelle de Calais... dans laquelle les clous tenaient 5 semaines au grand maximum! La situation a été rattrapée de main de maître... par Dieu, qui mérite tout à fait son surnom... Et qui a une recette bien particulière pour convaincre  Ghislaine d'encore mieux soigner son cheval : "sur les sabots, ne mettez que du champagne millésimé... et faites-le moi goûter d'abord!".

 

Ce fut aussi le tour de Ludwig, avec des pieds en bon état, mais d'une taille impressionnante : il chausse plus grand que Fax, alors qu'il est 15 cm plus petit au garrot... De vrais bons pieds de frison, larges et résistants, qui lui donnent un équilibre à toute épreuve.

 

P1040745.JPGGrana, Eragon et Naran ont tous un point commun : ils ont des petits pieds d'espagnols, serrés, parfois à la limite de l'encastelure (trop fermés de l'arrière), à la corne bien dûre.

 

 

Les problèmes de ferrage de Naran continuent à se solutionner, doucement, mais j'avoue : il me fait bien rire, mon Don Juan des bacs à sable! Chaque fois que le maréchal vient avec un nouvel apprenti, il le teste, à sa façon. Rien de bien méchant, mais ça pourrait vite dégénérer... Un geste brusque, une insistance, et hop, il se met debout... Juste un peu... Raison pour laquelle mon maréchal préfère nettement que je sois dans les environs immédiats des opérations de ferrure!  Naran m'a quand même fait une petite frayeur. Au milieu de la fumée, il s'est mis à tousser, tousser, tousser : il n'arrivait plus à s'en sortir. Crise d'asthme. Je lui ai donc administré son Duovent, et ça s'est calmé, très vite. Et voilà, des nouvelles chaussures pour quelques semaines!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires