Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 21:50

0-0-158-5824_IMG.JPGCe chat me rendra folle!  Nous sommes dimanche soir, je suis calée dans mon fauteuil quand je vois mon petit félin rentrer ... sur 3 pattes! Grml grml grml... Mais qu'est-ce qu'il a encore fabriqué, celui-là? D'autant qu'évidemment, le volume sonore accompagne l'animal, comme d'habitude... Je le prends délicatement, examine la patoune qu'il me montre, et... ne vois rien! Il a mal, mais rien n'est visible, ni rouge, ni quoi que ce soit... Pas de fièvre, appétit inchangé, ne nous affolons pas et laissons passer 24 heures. Une réception de saut ratée, ça arrive aux meilleurs...

 

Lundi soir, alors que je papote sur internet, retour du wild-cat. Toujours en mode sirène... et toujours sur 3 pattes! Là, ce n'est pas normal! Ni une ni deux, hop dans la boite, et hop chez le véto : ça tombe bien, ce sont les heures de consult. 10 minutes de concerto en miaou majeur plus tard, j'arrive en salle d'attente. Suivie de près par un charmant petit toutou et sa maîtresse. Ma "caisse à miaou" est déchaînée... Et je rigole doucement parce qu'en face, le petit toutou se recroqueville sur les genoux de sa mamy, complètement paniqué par cette boite qui hurle.

 

Nous n'attendons pas longtemps, la vétérinaire se libère très vite. Il faut dire qu'avec ma sirène siamoise, y'a de quoi faire perdre patience à un bouddha! Nous extrayons la bête de la boite. Pour ne rien voir du tout! D'abord, il se tait. Ouf! Ensuite, après examen attentif de la patte, il n'y a pas de blessure, de rougeur ou autre. Juste la patte gonflée, ce qui conforterait l'hypothèse d'une mauvaise réception : une sorte d'entorse, en fait. Prescription : un anti-inflammatoire et "rester tranquille". Je ne connais qu'un moyen pour faire tenir un peu tranquille ce diable de chat, c'est de ne pas lui donner d'anti-douleurs, afin qu'il reste prudent. S'il sent la douleur, il fera moins l'andouille. Nous le faisons marcher, pas acquis de conscience, il marche sur ses 4 pattes d'un air de "mais enfin, tout va bien, pourquoi suis-je ici?" sans boiter. C'est à n'y rien comprendre... Retour à la maison, donc... Où mon petit félin se remet immédiatement sur 3 pattes! Grrrrrrrrrrr

 

Quelques jours plus tard, il n'y a aucune amélioration. Charlie est toujours sur 3 pattes, et il rétracte de plus en plus la patte douloureuse, qui me semble maintenant nettement gonflée. Il faut agir! Un de mes autres vétérinaires passant par la maison, je lui demande d'examiner la chose. Il regarde, tatonne, puis me dit qu'il suspecte une petite fracture. Il faudrait faire une radio pour s'en assurer, et plâtrer si c'est le cas. Le soir même, Ghislaine dépose au cabinet vétérinaire un Charlie moins content que jamais après un trajet un peu chahuté.

 

Et le lendemain soir, je m'en vais récupérer ma sirène au cabinet du véto. Dès la salle d'attente, aucun doute n'est permis : 3 portes plus loin, dans l'infirmerie, "on" se fait entendre... Comment se taper la gêne dans une salle d'attente de vétérinaire en 2 secondes chrono... Je vous prête Charlie! Arrive mon tour, et la mauvaise nouvelle : Charlie a bien fait de la casse : un doigt! Le petit doigt, pour être exacte. Et une sale fracture, tout contre l'articulation, très difficilement repérable à la radio. Le vétérinaire lui a donc posé un plâtre bleu du plus bel effet sur une attelle, qu'il est censé garder 3 semaines. Ca promet de beaux jours (et surtout de belles nuits). Je reprends mon estropié, fais un passage très remarqué en salle d'attente, et affronte 25 minutes de trajet sur fond de concerto en miaou majeur!

 

Arrivé à la maison, Charlie reprend ses habitudes, retrouve son chien, ses paniers, ses bols, son (mon) lit, et la vie continue, avec une patte en bleu! La suite ... bientôt! Là, il a commencé à s'attaquer au "corpus delictis"... je me demande combien de temps va encore tenir ce plate souple...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires

Berny7559 22/11/2011 16:52

Bon courage Pascaline mais je crains pour la survie du ... joli plêtre bleu.
En tout cas une belle narration des aventures animalières Martinières.