Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 15:17

P7250052.JPGIl était prévu de "désentraper" Daho et de suturer le ligament néphro-splénique aujourd'hui matin : voilà qui est fait! Tout s'est bien passé, mon petit cheval se réveille gentiment (il était juste tranquilisé, pas couché), et il pourra tout doucement entamer sa convalescence. Je vais le voir demain, et je remercie au passage Catherine de veiller sur lui aussi bien que moi durant son séjour en clinique.  C'est important pour le moral, l'entourage!

 

Alors nous avons compris le pourquoi de cette colique de stress, puisque cette fois, c'était bien une grosse colique de stress et pas un spasme gazeux comme Daho m'en fait d'habitude. En fait, samedi, Daho était en liberté dans l'écurie avec les boxes ouverts, et je n'y étais pas, donc je n'ai rien vu.  En bon leader de troupeau, il a été se rouler dans le boxe de Grana (son ancien boxe à lui) : un beau recto-verso comme lui seul en a le secret., histoire d'y laisser son odeur . Petit hic : Grana commençait ses chaleurs... , et Daho a pris les odeurs de la jument au lieu d'y laisser les siennes...  

 

L'après-midi, nous sommes passées pas loin d'un incident diplômatique alors que nous partions défouler Curtero sur une petite balade : l'étalon a senti mon cheval, s'est copieusement excité, et nous sommes passés à 2 doigts de la saillie gratuite. Sans rien comprendre, évidemment! Un peu plus tard dans l'après-midi, un autre étalon du stage a lui aussi réagit à la vue (et l'odeur) de mon brave Daho, de manière toujours aussi incompréhensible pour moi... Daho était déguisé en jument, à l'insu de son plein gré! Et il a eu peur, peur, peur! Je l'ai senti trembler sous moi en partant, et il refusait de suivre Curtero, pourtant à bonne distance. On dit "noué par la peur", eh bien l'expression est bien choisie!

 

Petite note quant à la fréquentation des cliniques vétérinaires. Daho n'est est pas à sa première colique (à raison d'une par mois pendant un an, on peut parler de récidiviste!), et il n'en est pas à son premier entrapement néphro-splénique non plus. Lors de son dernier embarquement d'urgence (vers août l'an passé, je crois), j'avais demandé instamment qu'on me l'opère. J'avais déjà vécu ce cauchemar avec un précédent cheval, je connaissais le blocage, les conséquences, et le moyen d'en sortir. Je connais bien mon cheval, et j'étais certaine que ses coliques à répétition étaient bien dûes à un  entrapement néphro-splénique... On n'a pas voulu me l'opérer, parce qu'il se présentait pour la première fois dans cette clinique et que donc, selon leurs observations, ce n'était pas une récidive, et que vu son âge... Le résultat concrêt est que, par manque d'écoute d'une propriétaire proche de son cheval, mon beau doré a manqué passer l'arme à gauche lors de cette récidive-ci. Tous les chevaux ne sont pas dans l'état de Daho à 23 ans, tous les propriétaires ne sont pas comme moi (heureusement), mais tout de même, j'ai un peu de mal à digérer cet épisode-là.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires