Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 10:51

P1040951.JPGLa mise-bas d'une jument conserve encore, même pour des éleveurs chevronnés, une petite part de surprise. Certes, on sent bien que le terme approche, les signes avant-courreurs se multiplient, mais la nature réserve parfois de ces surprises... qui font accourir les vétérinaires à toute vitesse...

 

Tel fut le cas pour Grana... mais pas pour sa mise-bas : juste la veille en fait! Nous étions mercredi, et depuis 2 jours, Grana n'en pouvait plus. Il faisait chaud, lourd, et le paquet devenait vraiment imposant à porter. Ma petite jument passait ses nuits en boxe depuis quelques jours déjà, et je l'avait séparée de ses copains, pour lui éviter toute fatigue inutile : il était avec ce bon vieux Fax, qui la suivait partout en parfait gentleman.

 

Or donc, mercredi soir, alors que je rentre les chevaux, Grana est nerveuse, très nerveuse... Et je vois, sur un de ses postérieurs, une grosse glaire, teintée d'un peu de sang. Les glaires, pour toutes les femmes, c'est un signe de lubrification, et je me dis que le terme est tout proche. Pour me rassurer sans inquiéter mon véto, je téléphone à Domy, mon amie éleveuse. Qui confirme mes dires et me conseille de veiller. Pour elle, c'est pour cette nuit.

 

Comme il fait vraiment très doux, je laisse Grana en stabulation, lui donnant ainsi le choix de se déplacer comme bon lui semble entre le paddock-nursery et la stabulation, les autres chevaux étant isolés d'elle, mais pas trop loin. Il est environ 21.00... J'ai bien remarqué quelques petits boutons sur la croupe de ma jument mais sans plus, en la relachant après le repas. Et la voici qui se couche péniblement. Qui se gratte. Qui se relève. Qui se recouche. Qui se secoue... Je vais voir ça d'un peu plus près, vaguement inquiète quand même... Sa tête est couverte de petits boutons! J'essaye de la calmer, en vain : elle s'agite de plus en plus!

 

Je n'hésite plus : j'appelle le véto : le temps qu'il arrive, les petits boutons ont gagné l'encolure. Fouiller la jument : impossible tant elle est nerveuse : elle ne tient pas en place. Et de se coucher et de s'énerver de plus belle : elle ne semble pas pousser, mais plutôt se gratter, compulsivement! Et les boutons couvrent à présent tout son corps. Comme elle est vraiment près du terme, à part la calmer, on ne peut lui administrer aucun médicament, à part de la fynadyne... La cortisone, indiquée dans les cas d'eczéma, est abortive... mieux vaut éviter!

 

Me voilà donc à bassiner doucement ma jument avec de l'eau tiède additionnée d'huile essentielle de lavande, autant pour la calmer que pour atténuer ces inexplicable démangeaisons. Au fond de moi, quelque chose me dit que tout celà prépare la mise-bas, mais mon véto me parle d'une réaction photo-sensible qui... que... Bref, qui n'a rien à voir avec la naissance à venir. J'enferme Grana pour la nuit et entreprend de la veiller : minuit, 2 heures, 4 heures, 7 heures... Ma jument s'est calmée, les boutons sont partis comme ils étaient venus, et je m'écroule de manque de sommeil...

 

Vers 8.30, je me réveille en sursaut, saute dans mes vêtements et cours à l'écurie, où m'attends un chahut inattendu : Ludwig hennit, tout excité, Grana est couchée... et dans la poche derrière elle, il y a une petite chose qui essaye de sortir... Je vais assister à la mise-debout d'un très beau poulain, à ses premières têtées, à la délivrance de sa mère, et tout se passe très bien... Ma Grana a donc fait son bébé toute seule comme une grande, me laissant juste assister au dernier acte! La facétieuse...

Partager cet article

Repost 0
Published by Pascaline Martin
commenter cet article

commentaires

Jacquie Kamounet 12/06/2012 11:46

Et mon filleul est le plus beau !