Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Naranjito

 

P1020091En ce joli printemps 2009, je n'étais pas très en forme. Mon médecin, fin psychologue, m'incita à "faire du cheval, sans modération!" J'ai appliqué à la lettre, et j'ai acheté Naran!

 

Par habitude, je consulte très régulièrement les annonces équestres, et je l'ai vu. Il caracolait au soleil, avec sa belle robe bai cerise : c'était lui, mon rêve! Contact fut pris avec sa propriétaire pour aller l'essayer. J'ai trouvé un cheval craintif, inquiet, atteint d'une belle dermite sur la moitié inférieure de l'encolure, et dont on m'a vanté les qualités. Il n'embarquait pas en van, ne se laissait pas approcher en prairie, n'était pas vraiment respectueux, était impossible à ferrer, tirait au renard à la moindre contrariété, et ne partait pas en balade seul. Il était terne, creux, éteint (mais tout à fait correctement soigné!) : tout pour me plaire. Une petite balade avec sa copine de pré a achevé de me convaincre : c'était lui, et pas un autre.

 

Et Naran est donc arrivé à Montigny. Bien vite habillé d'une moustiquaire, il a redécouvert la joie de vivre en prairie. Le surlendemain de son arrivée, il me laissait l'approcher alors qu'il était couché dans l'herbe verte. Il y eu, certes, quelques surprises dans sa rééducation, j'ai un temps dû le manipuler avec un licol en cordes. Et mon vétérinaire s'est posé quelques question sur mon état de santé mentale quand il a du affronter le monstre à son arrivée.  Il a fallu le sédater lors de ses premières ferrures : ayant été entravé à un mur, on peut comprendre qu'il n'aime pas beaucoup qu'on prenne ses pieds en otage. Et il conserve un petit caractère un brin machiste, parce qu'un jour, il a dominé les hommes, et qu'il est parfaitement conscient de sa force. Mais peut-être apprécie-t-il plus d'être l'ami d'une femme, allez savoir... Il a été mis en amazone également, et ça lui convient tout à fait.

 

19Que dire de Naran à présent ? C'est un des chevaux de ma vie, et c'est aussi un de mes chevaux de coeur. Son oeil est à la fois braise et velours. Avec lui, j'ai recommencé le travail en piste (à califourchon, pour ménager son dos et bien le muscler) et j'ai retrouvé un partenaire collaborant, avec qui chaque jour est un plaisir. Il est aussi excellent en extérieur, plein d'entrain, et de plus en plus confiant pour aller en tête. Il n'aura jamais les allures d'un cheval de grand prix, mais tel n'est pas mon but non plus. C'est un hidalgo, et je suis sous son charme : il est devenu superbe, et c'est un vrai séducteur. Le monter, c'est "bonheur" presqu'à chaque séance de travail.

 

Je crois qu'on peut avoir plusieurs chevaux de fort caractère, de fort tempérament, possessifs, jaloux, et pouvoir les gérer ensemble, car ce qu'on leur donne, ils nous le rendent au centuple. Il me semble qu'il faut apprécier chacun pour ce qu'il veut nous donner, et pas pour ce qu'on voudrait qu'il soit.

 

P1030556

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by