Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

galop 2S'il est une allure confortable et sécurisante en amazone, c'est  bien le galop! Il est bien loin le temps où l'on conseillait aux dames de ne galoper que sur le pied droit, par confort et pour cause de force centrifuge. Aujourd'hui, les amazones sont des sportives accomplies, qui galopent aux deux mains, comme tout cavalier.

 

Le galop, c'est :

* une allure naturelle, parce que le cheval en liberté l'utilise pour se déplacer

* asymétrique, parce que le cheval peut galoper de 2 façons, à droite ou à gauche, ses membres droits ne faisant pas les même gestes que ses membres gauches, dans chacunes des formes de galop.

* semi-diagonale, car les posers simultanés d'un bipède diagonal s'opèrent entre les posers successifs de l'autre bipède diagonal, lequel entame la foulée par le postérieur et la termine l'antérieur.

* basculée parce que tout le corps du cheval effectue une mouvement de bascule, en avant et en arrière, au cours d'une foulée

* sautée, parce que les quatre membres du cheval sont en l'air, en projection, une fois à la fin de chaque foulée

* en 3 temps inégaux, parce que le premier temps et le plus bref, et le troisième le plus long, qui comporte une période de projection.

 

On distingue :

* le galop de travail : pour le cheval non-entraîné ni rpêt au rassemblé. Les foulées égales, légères et cadencées dans un mouvement avant équilibré, hanches actives.

* le galop moyen : les foulées sont allongées, l'impulsion provenant nettement de l'arrière-main. toujours dans la main, la tête est un peu plus à l'avant que dans le galop de travail. L'encolure descend un peu. Le mouvement est toujours équilibré et aisé.

* le galop allongé : allonger les foulées sans changer de rythme, sans perdre le calme et la légèreté. Le cheval allonge l'encolure et descend la tête, la main du cavalier accompagnant le cheval.

* le ralop rassemblé : l'encolure est relevée et arrondie. La légèreté de l'avant-main est permise par l'engagement marqué des postérieurs. Les foulées sont plus courtes et le cheval est très mobile et léger.

 

galop 3Le départ peut se faire par perte d'équilibre et par prise d'équilibre. Les débutant feront très généralement le premier galop volontaire par perte d'équilibre. Ils accéléreront leur trot jusqu'à ce que le cheval "tombe" au galop en ayant tout son équilibre sur les épaules. A une étape plus avancée, le départ se fera par prise d'équilibre autant du tropt, du pas que de l'arrêt. Le cheval transfère son énergie à ses jarrets pour se propulser à cette allure, bien en équilibre.

 

Une remarque importante : il y a une différence entre galop à droite et galop à gauche pour un cheval naturellement incurvé à droite ou à gauche. En d'autres termes, suivant que le cheval et droitié (en minorité) ou gaucher (en majorité, à l'inverse des humains), il sera naturellement plus incurvé de son côté de prédilection. En pratique, un cheval gaucher galopera à droite pratiquement droit, mais s'incurvera à gauche lors de son galop gauche, puisqu'il faut savoir qu'on incurve toujours légèrement  le cheval du côté où il galope. galop 4

 

Ceci est à tenir en compte pour le travail de la symétrie des allures. On recommandera dns ce cas à l'amazone de travailler au début de séance le "bon" côté du cheval, de manière à l'assouplir sans brusquerie, et dès que le cheval est bien échauffé, de travailler en symétrie d'abord le "mauvais côté", puis le "bon côté", le but étant d'avoir finalement un cheval le plus "droit" possible.

 

La cadence du galop, chaloupée, est facile à suivre : tout le corps du cheval bascule, en arrière et en avant, à chaque foulée, tel un cheval à bascule. Pour se lier à ce mouvement, l'amazone doit se valancer avec le cheval, son rein se voussant et se creusant à chaque foulée.

 

Le travail du rein est facile en amazone, puisque toute la partie bassin-jambes est adhérante à la monture à l'inverse du cavalier, qui doit composer avec la passivité relative de ses jambes qu'il essaye d'avoir tombantes. Donc tout ce qui se trouve au dessous de la ceinture fait partie du cheval, et balance avec le cheval. Tout ce qui se trouve au dessus de la ceinture fait partie de l'amazone, lui appartient, et reste droite, sans oscillations, souple et dégagée, indépendant en quelque sorte. Ici, tout est qustion d'assiette et d'abdominaux.

 

En effet, la monte en amazone est plus tonique qu'il n'y paraît au premier abord. On l'a voit assise confortablement sur sa selle, jambes reposées, l'une sur l'étrier, l'autre contre la fourche. Dans la pratique, il n'en est rien : la monte dans les fourches nécessite une bonne tonicité des muscles abdominaux, indispensables soutiens de la sangle abdominale et dorsale. Sans une gaine de muscles efficace, point d'amazone!

 

Partager cette page

Repost 0
Published by