Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

P1030351.JPG Le printemps de cette année 2011 s'annonçait houleux, avec quelques bouleversements d'ordre privé. Au milieu de tout celà, je reçois un coup de fil d'une vague connaissance. Sa santé lui joue de mauvais tours, et elle a de plus en plus de difficultés à assumer ses chevaux, dont une petite jument espagnole. Aurais-je par hasard dans mes élèves quelqu'un qui serait intéressé?

 

Je prends RV pour aller voir cette petite chose, et je découvre une costaude petite PRE, en boxe. Il n'y a pas de prairies dans cette écurie, elle n'a donc pas la possibilité de sortir. Elle est fort délicate à manipuler quoiqu'extrêmement gentille. Et rares sont ceux qui osent la monter, tant elle est vive.

 

Je commence par lui faire un bon pansage "maison", avec forces gratouilles et papouilles, pour nous mettre en confiance. Elle apprécie visiblement. Je la harnache, elle ne bronche absolument pas et reste fort calme. Je la longe un long moment, d'abord pour lacher la pression (eh oui, les PRE, ce sont des purs-sang quand même!), puis pour m'assurer que les bases sont bien présentes : les allures et l'arrêt à la voix.

 

Comme tout se passe très bien, je me prépare à la monter. Sa propriétaire me signale que le montoir est aléatoire, qu'à celà ne tienne, je mets Grana face au mur et la monte sans qu'elle cille. Et nous nous mettons au travail. Le début est un peu laborieux, Grana est une vrai grenade, hyper-sensible, mais hyper-réactive dans le bon sens. Elle veut tellement bien faire! Et moi, je prends du plaisir à monter cette gentille fille, je me plais sur son dos, je suis à l'aise et je lui fais vraiment confiance. Doucement, elle vient sur la main, doucement je la laisse se porter, doucement tout se remet en place : c'est une petite merveille, douée en dressage qui plus est, et généreuse!

 

Au bout de l'essai, sa propriétaire, visiblement émue que je m'entende si bien avec sa "perle", me demande si je veux bien en prendre soin, à la condition de ne pas m'en séparer, ce que j'accepte bien volontiers. Moi qui ne voulais plus de jument, plus de cheval gris, me voilà avec Granadina - la - bomba, et bien contente ma foi!

 

Grana a pris sa place aux écuries, s'est remarquablement adaptée à sa nouvelle vie, tient toutes ses promesses au travail et a déjà fait pas mal de progrès en quelques mois : ce sont plus particulièrement Manon et Camille qui s'en occupent, et c'est plaisir que d'encadrer leur évolution commune.

Partager cette page

Repost 0
Published by